WELCOME TO NSB BLOG

Campagnes de Comm'

Situation de crise : communiquer via les médias traditionnels ou les réseaux sociaux ?

Posté par bocasay bocasayil y a 7 annéespas de commentaire

Nombreuses sont les célébrités et les personnalités publiques qui utilisent et même privilégient les réseaux sociaux sur Internet pour gérer leur image. Les récentes affaires des frères Karabatic et de Rachida Dati en sont une bonne illustration. Ces derniers ont fait le choix de réagir et de s’exprimer via Facebook au lieu de passer par les médias traditionnels. Et ce choix est loin d’être fortuit.

Auparavant, les réponses aux accusations ou polémiques passaient soit par un communiqué de presse impersonnel et distant, soit par un passage en direct sur un média important (télévision, radio), avec le risque de sortir perdant dune confrontation avec linterviewer.

Aujourd’hui, la communication par les réseaux sociaux permet de maîtriser le message tout en ajoutant le sentiment de proximité, l’immédiateté et la franchise que seuls les médias de direct pouvaient autrefois fournir.

De plus, la possibilité sur certains réseaux sociaux de sélectionner les personnes auxquelles on communique savère un réel atout. En sadressant, via Facebook, à leurs propres communautés, les frères Karabatic et Rachida Dati se sont appuyés sur des publics fidèles, ayant déjà manifesté de la sympathie à leur égard. Leurs déclarations ont généré des échos favorables, amplifiés par leurs publics, et faisant ainsi contrepoids aux propos négatifs des médias traditionnels.

Les personnalités publiques et politiques ne sont pas les seules à avoir compris que les réseaux sociaux étaient des armes de choix dans la communication de crise. Les entreprises et les institutions ont pris conscience, elles aussi, de leur importance. Tout le monde sy lance.  Mais pour réussir sa communication, il ne suffit  pas dêtre présent sur les réseaux ou de communiquer à tout va. La réussite passe par une compréhension profonde et la maîtrise de ces nouveaux canaux de communication.

Loin de renier les médias traditionnels, ces derniers événements démontrent cependant une chose importante : la télévision, la presse et la radio ne sont plus les seuls outils de communication de poids face à une situation de crise. Désormais, en fonction des situations et des enjeux, les réseaux sociaux peuvent jouer un rôle fondamental pour faire passer un message à des publics.

De fait, le rôle des  consultants en  relations presse se transforme. Ils ne sont plus de simples intermédiaires entre les médias classiques et le client. En plus d’être des relais d’influence, ils deviennent de multi-spécialistes, organisateurs d’événements, créatifs à la recherche permanente didées et dapproches innovantes.Ils comprennent le fonctionnement des réseaux sociaux et leurs spécificités (codes de conduite, modes d’expression, avantages, risques…). Et si les nouveaux médias permettent de proposer du « brand content » susceptible de toucher directement les cibles, l’analyse de la nature et la qualité du contenu éditorial sont indispensables à la réussite de l’opération.

Nous assistons là à un renouveau intéressant de ce métier qui le repositionne au plus haut niveau, comme un créateur de contenu polyvalent, hyper-connecté, réactif et influent.

Retrouvez moi sur Twitter @b_fournier et visitez le site de mon agence Noir sur Blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anciens posts //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////