Bienvenue sur LE BLOG de NOIR SUR BLANC

International Focus

Russie, la performance des réseaux sociaux

Posté par bocasay bocasayil y a 6 annéespas de commentaire

Le domaine .SU (Soviet Union) a été crée en septembre 1990 et en avril 1994 apparaît le domaine .RU : c’est le point de départ officiel de l’internet russe. On l’appelle en Russie RUNET. Aujourd’hui, on dénombre plus de 40 millions d’utilisateurs de ce domaine. Il est en plein boom aujourd’hui : réseaux sociaux, blogs, jeux de réseaux, sites de rencontres, micro-blogging… tout est là !

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont beaucoup de succès en Russie. Plus de 25 millions utilisent déjà ces réseaux quotidiennement et certains experts prévoient une croissance du nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux de 23% par an. Alors que les réseaux sociaux russes ont été crées selon le modèle occidental, ils cherchent aujourd’hui leur propre voie pour se développer et réussir.
Les internautes en Russie ont une préférence pour les réseaux sociaux nationaux. D’autres pays de l’Europe de l’Est, comme par exemple, la Pologne, la République Tchèque, la Hongrie font également ce choix. Dans cette zone géographique, les réseaux sociaux nationaux avec un domaine national et l’interface en langue maternelle sont plus attractifs pour les internautes.

Les réseaux sociaux les plus populaires en Russie sont : VKontakte.ru (En contact) ; avec 135 millions de comptes ouverts, Odnoklassniki.ru (Camarades de classe) avec 45 millions. Facebook  existe en Russie, mais reste beaucoup moins prisé qu’en Occident. Fin avril 2011, Facebook dénombrait seulement 4,6 millions de membre en Russie et les tendances sont à la baisse.

La blogosphère

Selon une étude effectuée par Yandex, en 2009 dans la blogosphère russophone il y avait 7,4 millions de blogs, 6,9 millions des journaux intimes et plus d’un demi-million de communautés divers et variées. Leurs nombre a doublé par rapport au 2008. Selon les experts, les blogs russes représentent 5% de la blogosphère mondiale.
Les principales plateformes de blogs sont :

Les blogueurs russes créent quotidiennement 300 000 posts et près de 700 000 commentaires. Le volume moyen de posts dans la blogosphère russe est de 101 mots. Le titre comporte en moyenne 2-3 mots. La majorité des visiteurs des blogs sont des lecteurs, ils sont 30 fois plus nombreux que ceux qui écrivent. Parmi ceux qui écrivent il y a les auteurs des posts, les auteurs des commentaires et ceux qui sont les deux en même temps. Leurs proportions varient d’une plateforme à l’autre.

Twitter

Twitter a mis un certain temps pour bien démarrer en Russie. Le problème de la langue en est probablement la principale cause. Depuis le mois d’avril Twitter parle russe. Selon Yandex le nombre d’utilisateurs russophones de Twitter en 2010 s’élevait à 183 000 blogueurs, 26 fois plus qu’en 2009. 83% des utilisateurs se trouvent sur le territoire russe. 25,9% des utilisateurs ont entre 18 et 24 ans. 37,9% ont entre 25 et 34 ans. 17,4% ont entre 35 et 44 ans. 60% d’utilisateurs écrivent des posts quotidiennement. Chaque jour, il y a près de 150 000 nouveaux tweets en russe, seulement 5% sont des retweets.

Communiquer en Russie à travers le WEB 2.0

Vu la popularité croissante d’Internet en Russie et la taille du marché, l’audience des réseaux sociaux russes séduit de nombreuses entreprises internationales. Cependant « Peut-on communiquer de la même façon qu’en Occident en Russie ? » Visiblement pas. Pourquoi les réseaux sociaux russes sont plus prisés que les réseaux étrangers ? Pourquoi le moteur de recherche russe Yandex arrive à conserver sa position de leader vise à vis d’omniprésent Google ? Il y a le problème de langue, car la part des recherches dans une langue étrangère n’est pas importante en Russie. Mais il y a des problématiques culturelles dues aux spécificités nationales, comme par exemple la perception du visuel des sites et de leurs fonctionnalités par le public russe, différente de l’Occident. Pour réussir donc sa communication à travers le WEB 2.0, il est important de prendre en compte l’aspect socioculturel du pays et le contexte local.

Retrouvez moi sur Twitter @b_fournier et visitez le site de mon agence Noir sur Blanc

TAGS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anciens posts //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////