WELCOME TO NSB BLOG

Réseaux sociaux

Réseaux sociaux au Brésil : Orkut tient tête à Facebook

Posté par bocasay bocasayil y a 8 annéespas de commentaire

Le Brésil est le cinquième plus grand pays du monde de par sa superficie et par sa population (192 376 496 habitants). Selon ComScore, il se place au 8ème rang mondial en nombre d’internautes. C’est le pays de l’Amérique Latine qui a le plus grand nombre de personnes disposant d’un accès à l’Internet : 76 millions de foyers peuvent se connecter.

Les réseaux sociaux sont en plein essor au Brésil. 86% d’internautes communiquent sur ces réseaux. Les brésiliens y passent en moyenne 5 heures par mois.  Ce sont Orkut, Facebook et Twitter qui ont le vent en poupe.

Orkut est le réseau social qui connaît la plus grande notoriété au Brésil. Près de deux tiers des internautes brésiliens ont un compte sur ce réseau développé à l’origine par Google. Il a été lancé en 2004 par un jeune ingénieur d’origine turque Orkut Büyükkökten, devenu par la suite employé chez Google. Dès 2005, la version portugaise du site a été créée. Vu le nombre important d’utilisateurs brésiliens, la gestion du site a été déléguée à Google Brésil en 2008. Le Brésil, qui représente plus de 50% d’inscrits, est le principal pays utilisateur de ce réseau aujourd’hui.

Facebook tient une position de leadeur dans tous les pays de l’Amérique latine, à l’exception du Brésil. Néanmoins, il fait des efforts pour rattraper son principal concurrent Orkut. Ainsi, par exemple, pour conquérir des parts de marché, il a proposé à ses utilisateurs la possibilité de gérer leurs pages Orkut directement à partir de leurs comptes Facebook.

Aujourd’hui Facebook gagne de plus en plus en popularité. Certains experts prédisent même qu’Orkut cédera prochainement sa première place sur le podium face à la concurrence du géant américain. Mais il est peut-être très tôt pour en parler.
Selon les données de ComScore, publiées en juin 2011, Orkut a connu une augmentation de 20% par rapport à juin 2010, en atteignant 35,7 millions de visiteurs (source ComScore). A son tour Facebook, a connu lui-aussi une croissance significative de 192%, ce qui amène son nombre d’inscrits à 24,5 millions. Cependant les visiteurs d’Orkut au Brésil sont beaucoup plus participatifs que ceux de Facebook. Un utilisateur d’Orkut  passe plus de 4 heures par mois sur le site, contre 1,6 heure par mois pour Facebook.

A noter que ces deux réseaux sociaux avec le contenu et les services visiblement similaires sont perçus différemment par la population brésilienne: Orkut est vu comme un «réseau local», «réseau des Brésiliens», alors que Facebook est considéré comme un produit purement américain. Encore une fois nous avons devant nous un exemple qui illustre la problématique culturelle due aux spécificités nationales (voir le post sur les réseaux sociaux en Russie).

Windows Live Profile, qui s’appuie sur la force de frappe de Hotmail, reste toujours parmi les leadeurs. Il compte aujourd’hui près de 14,5 millions d’inscrits.

Twitter est utilisé par douze millions de brésiliens, principalement les jeunes. 37% des membres ont moins de 17 ans. Les brésiliens aiment particulièrement suivre leurs amis ou des célébrités sur Twitter.

Il est intéressant de noter un usage très fréquent des réseaux sociaux par des journalistes brésiliens. Selon une étude récemment publiée par le Réseau Oriella, 80% des journalistes brésiliens utilisent les réseaux sociaux pour communiquer.Parmi les réseaux sociaux utilisés par les journalistes, Twitter occupe la première place (66% des journalistes brésiliens l’utilisent), la deuxième place est attribuée à Facebook (58%) et la troisième source d’information sont des blogs (57%).

(de notre bureau à Sao Paulo)

Retrouvez moi sur Twitter @b_fournier et visitez le site de mon agence Noir sur Blanc

TAGSÉtiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anciens posts //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////