Bienvenue sur LE BLOG de NOIR SUR BLANC

International Focus

Population étudiante dans le monde

Posté par bocasay bocasayil y a 8 annéespas de commentaire

L’UNESCO et l’OCDE éditent régulièrement des rapports sur l’enseignement supérieur. Ils sont  un excellent  outil d’information. En synthèse, des chiffres  et des informations pour aider à la réflexion les universités et Écoles  qui doivent affuter leur stratégie internationale à l’heure de la mondialisation de l’enseignement supérieur.

La population étudiante dans le monde :

D’après l’UNESCO, il y aurait  près de 153 millions d’étudiants dans le monde, soit 53 % de plus qu’en 2000 et cinq fois plus qu’il y a à peine 40 ans. On s’attend à ce que Les établissements d’enseignement supérieur accueilleraient  plus de 262 millions d’étudiants d’ici 2025, contre 97 millions en 2000.
Au niveau régional, le taux d’accès à l’enseignement post-secondaire est de 71 % en Amérique du Nord et en Europe occidentale, 62 % en Europe centrale et orientale, 26 % en Asie de l’Est – Pacifique, 23 % dans les Etats arabes et 11 % en Asie du Sud et de l’Ouest. L’Islande et l’Autriche affichent les taux de diplômés les plus élevés au monde (respectivement 65,6 % et 60,7 %). Continent quelque peu oublié, l’Afrique a vu les inscriptions dans l’enseignement supérieur  augmenter plus rapidement que partout ailleurs (environ + 66 % depuis 1999). Malgré cette croissance rapide, c’est l’Afrique subsaharienne qui affiche le plus faible taux d’accès à l’enseignement supérieur du monde (5,6 %). L’OCDE estime qu’il est vital pour la croissance économique que 40 à 50 % d’une classe d’âge soient inscrits dans le supérieur.
Actuellement, la majorité des étudiants dans le monde vit dans des pays à faibles et moyens revenus tandis qu’il y a 30 ans, ils se concentraient principalement dans quelques pays à revenus élevés.

La Mobilité étudiante :

Environ deux étudiants sur 100 sont partis étudier hors de leurs frontières en 2007. Plus de 2,8 millions d’étudiants suivent leurs études dans un pays étranger, ce chiffre atteindrait les 8 millions d’ici 2020. En 1999, un étudiant international sur quatre était parti étudier aux États-Unis, contre seulement un sur cinq en 2007. L’Australie, le Canada, la France, l’Italie, le Japon et l’Afrique du Sud ont vu la proportion de leurs étudiants internationaux augmenter. La Chine, la République de Corée et la Nouvelle-Zélande figurent parmi les nouvelles destinations appréciées des étudiants. La Chine compte le plus grand nombre d’étudiants inscrits dans un établissement étranger (près de 420 000). Ce sont les États-Unis qui accueillent le plus grand nombre d’étudiants internationaux (600 000 soit 21 %), suivis par le Royaume-Uni, la France, l’Australie, l’Allemagne, le Japon, le Canada, l’Afrique du Sud, la Fédération de Russie et l’Italie. Ces dix États accueillent 71 % des étudiants internationaux du monde.

Recherche et diplômes :

Dans les pays de l’OCDE, le secteur public finance directement ou indirectement 72 % de l’ensemble des recherches académiques. Au niveau mondial, moins de 2 % des étudiants obtiennent un diplôme de recherche de haut niveau (de type doctorat). Il est probable que dans le monde, la moitié des enseignants universitaires ne soient titulaires que d’une licence En Chine, seuls 9 % des enseignants du supérieur ont un doctorat, contre 35 % en Inde.

Éducation à distance :

Les nouvelles technologies ont bouleversé le paysage de l’enseignement à distance qui sera certainement la prochaine révolution du secteur. Il existe actuellement 24 méga universités dans le monde, dont dix en Asie-Pacifique. Certaines d’entre elles accueillent plus d’un million d’étudiants : c’est notamment le cas de l’Indira Gandhi National Open University en Inde, qui compte 1,8 million d’étudiants. L’Université virtuelle africaine fonctionne au-delà des frontières et des groupes linguistiques, dans plus de 27 pays.

Croissance de l’enseignement supérieur privé :

Souvent mésestimé dans de nombreux pays, l’enseignement supérieur privé se développe. A l’échelle mondiale, 30 % des inscriptions dans le supérieur concernent désormais des établissements privés. Les établissements d’enseignement supérieur privés, qui sont pour certains des institutions à but lucratif ou assimilables, constituent le secteur à la croissance la plus rapide dans le monde. L’Indonésie, le Japon, les Philippines et la République de Corée figurent parmi les pays où plus de 70 % des étudiants sont inscrits dans le privé. Le secteur privé fournit aujourd’hui un enseignement à plus de la moitié de la population étudiante dans des pays tels que le Mexique, le Brésil et le Chili. Dans de nombreuses économies émergentes, la demande de places dans l’enseignement supérieur privé peut dépasser de 20 à 50 % le nombre de places disponibles dans les établissements publics. On estime qu’en 2006, le marché de l’enseignement privé représentait près de 400 milliards de dollars à l’échelle de la planète et qu’il continuerait de croître au fur et à mesure du développement de ce secteur, en particulier dans les pays émergents.

Financement de l’enseignement supérieur :

La plupart des pays dépensent beaucoup plus par étudiant du supérieur que par élève du primaire ou du secondaire. C’est le contraire en France !. C’est en Amérique du Nord et en Europe occidentale que les écarts sont les moins prononcés : la dépense publique par étudiant du supérieur représente à peine le double de la somme allouée à un élève du secondaire.

Retrouvez moi sur Twitter @b_fournier et visitez le site de mon agence Noir sur Blanc

TAGS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anciens posts //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////