Bienvenue sur LE BLOG de NOIR SUR BLANC

Classements

Les hauts et les bas du classement Masters in Management du FT 2015

Posté par Pascal Petitjeanil y a 4 annéespas de commentaire

Véritable baromètre international, le Financial Times a publié aujourd’hui son classement 2015 des programmes Master en Management (MiM). Cette année, la première place revient comme l’an dernier à l’université suisse de Saint-Gall. HEC Paris et l’ESSEC conservent leurs deuxième et troisième places.

Cette année, 80 écoles ont été classées, contre 70 l’an dernier et seulement 25 en 2005, année où le classement MiM a été publié pour la première fois. La preuve, s’il en était besoin,  de l’intérêt que ces formations suscitent.

Si la tendance à l’internationalisation se poursuit avec des écoles d’Australie, du Canada et de Russie, on note pour la première fois cette année l’entrée en 58e position  d’un programme partenarial  entre l’Université Fu Jen de Taiwan, l’Université de San Francisco et l’espagnole IQS School.

Jusqu’à présent les écoles de commerce américaines ont toujours brillé par leur absence dans ce palmarès, principalement en raison de la prédominance du MBA comme diplôme de référence Outre-Atlantique. Le pays compte certes plus de 50 programmes Master en Management mais la plupart d’entre eux ne cumulent pas encore les 4 années d’existence exigées pour prétendre entrer dans le FT. Leur arrivée progressive dans le classement  sera certainement intéressante à observer dans les prochaines années.

financial_times_journal

Le nouveau venu le mieux classé est l’Indian Institute of Management de Bangalore, qui se joint aux deux autres instituts indiens : celui d’Ahmedabad (15e) et celui de Calcutta (16e).

Autres nouveaux venus du côté de la France : l’ESSCA qui entre à la respectable position de 51e et l’EM Normandie qui entre en 69e position.

Les Grandes Ecoles françaises restent de loin la cohorte la plus représentée avec 20 écoles classées, soit le quart des établissements répertoriés. A la 30e position, l’EM Lyon perd 10 places alors qu’elle en avait déjà perdu 9 en 2014. L’ESC La Rochelle monte quant à elle à la 48e place, gagnant 26 places. A la 25e place, SKEMA Business School  continue son ascension régulière. De son côté, Neoma Business School (34e) progresse de 6 places.

Les Britanniques sont à la traîne cette année. Parmi les treize écoles représentées, seule la London Business School progresse dans le top dix, avec un bond de la dixième à la sixième place.
La plupart des écoles britanniques perdent des places, comme Bath (de la 58e à la 71e place), Manchester (de la 55e à la 70e), Lancaster (de la 62e à la 74e), Strathclyde (de la 43e à la 49e) ou Leeds (de la 61e à la 63e). Trois écoles conservent leur rang de 2014 : Imperial College (19e), Cass Business School (24e) et Durham (57e). Entrant pour la première fois dans le classement, l’Université d’Exeter Business School ferme la marche à la 80e place.

Les écoles chinoises poursuivent leur progression.  Antai, la business school de Shanghai Jiao Tong University, passe de la 44e place à la 36e. L’École d’économie et de gestion de l’Université de Tongji gagne treize places et se positionne au 52e rang. Quant à Sun Yat-Sen Business School, elle entre en 47e position alors qu’elle a été absente du classement en 2014.

L’intégralité du classement sur le site du Financial Times

Le magazine FT Business Education contenant le classement en PDF


Recevez les articles du blog dans votre boite aux lettres :

 

TAGSÉtiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anciens posts //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////