WELCOME TO NSB BLOG

International Focus

L’ éducation : une priorité pour les Chinois riches

Posté par bocasay bocasayil y a 7 annéespas de commentaire

La Chine  joue un rôle de plus en plus important sur l’échiquier mondial. Elle est devenue la 2ème puissance mondiale, prenant la place du Japon derrière les États-Unis. Dans le même temps la société chinoise a vu, se développer le nombre de millionnaires et milliardaires  prenant la 4eme position des pays ayant le plus de particuliers fortunés. 2,7 millions de Chinois sont millionnaires en dollars, avec une fortune personnelle dépassant 6 millions de yuans (plus de 7 800 000 euros), 65 % des milliardaires sont des self-made-men , ayant construit leur fortune eux- mêmes. L’âge en moyenne des millionnaires chinois est de 41 ans, bien que self-made-men ils sont très attentifs à leur propre formation continue. En effet, cela leur permet  en plus du diplôme, d’être un levier  important pour  développer leur  réseau, c’est-à-dire le Guanxi (relation) qui est extrêmement important en Chine et permet aux personnes de se situer dans la société chinoise. 70% des riches chinois ont participé à un executive MBA et souhaitent recommencer dans le futur. La formation continue est actuellement sur le marché chinois, un marché en plein développement sur lesquels les meilleures universités étrangères essayent actuellement de se positionner.

Il est, par ailleurs intéressant,  de regarder les postes de dépenses prioritaires  des « nouveaux riches ». Une enquête réalisée par la société Hurun Report explique que ces riches Chinois dépensent chaque année 3% de leur fortune personnelle, pour les voyages, les articles de luxe, et l’éducation des enfants. 85% des millionnaires planifient d’envoyer leurs enfants à l’étranger pour les études, et 90% chez les
milliardaires. La aussi, les Écoles et universités étrangères ont une carte à jouer.

L’éducation  des enfants est un enjeu majeur pour ces  nouvelles fortunes. Les familles chinoises, politique de l’enfant unique oblige, sont prêts à payer cher les études de leurs enfants. Ces nouveaux riches, ne font pas exception, et veulent le meilleur pour leur progéniture, dont des études à l’étranger. Self-made-men,  ils
désirent aussi que les enfants apprennent  les codes du savoir vivre pour bien se comporter en société, et  posséder une éducation raffinée leur permettant de vivre et travailler par la suite dans les  milieux aisés et internationaux

Retrouvez moi sur Twitter @b_fournier et visitez le site de mon agence Noir sur Blanc

TAGSÉtiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anciens posts //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////