WELCOME TO NSB BLOG

International Focus

Le Kazakhstan : un nouveau marché pour les business schools

Posté par bocasay bocasayil y a 10 annéespas de commentaire

Le Kazakhstan, état situé en plein cœur de l’Asie centrale, suscite ces derniers temps un vif intérêt. En effet, ce pays qui possède d’importantes ressources naturelles, notamment des minéraux rares (premier producteur d’uranium dans le monde) et du pétrole, est convoité par l’Europe, les USA, la Russie et la Chine.

Ces dernières années le pays a connu un rythme de croissance très soutenu (9% de croissance moyenne annuelle du PIB). En 15 ans le revenu moyen par habitant a été multiplié par 3.5, les dépenses de santé et d’enseignement ont été multipliées par 6. Avec un fort potentiel de développement, l’économie kazakhe a de plus en plus besoin de spécialistes, ce qui explique que les formations en commerce et gestion soient en pleine expansion. Les premiers programmes MBA ont été crées en 1996 par la International Academy of Business et par le KIMEP (Kazakhstan Institute of Management, Economics and Strategic Research). On constate depuis un intérêt croissant envers les programmes des écoles de commerce, le nombre des candidats augmentant de 20-30% par an.

Plusieurs écoles de commerce nationales et internationales sont aujourd’hui actives sur le marché. Certains programmes proposés en partenariat avec des écoles étrangères donnent la possibilité d’obtenir un double-diplôme. Les écoles locales plus accessibles du point de vue financier, attirent de nombreux candidats. Elles n’exigent pas la connaissance d’une langue étrangère mais restent moins cotées car leur diplôme n’est pas reconnu au niveau international et ne permet pas d’avoir accès  au marché de l’emploi en dehors du Kazakhstan. Elles  n’ont pas d’accréditations et ont des difficultés à les obtenir par manque de corps professoral étoffé, d’équipements modernes, de ressources éducatives et de recherche insuffisamment développée.

Malgré  la crise, le nombre d’étudiants qui souhaitent faire leurs études à l’étranger n’a pas baissé.

Les écoles étrangères sont très actives sur le marché. Les écoles chinoises et russes essayent d’attirer les étudiants en jouant la carte de la proximité et un bon rapport qualité-prix. Certaines  vont jusqu’à organiser des examens d’entrée sur place.
Pour ceux qui décident d’aller plus loin que les pays transfrontaliers, L’Europe reste une destination plus populaire que les Etats-Unis en raison de la proximité géographique. Les kazakhs sont attirés par la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne mais aussi la République Tchèque. Les étudiants plus fortunés préfèrent les USA, l’Australie ou  la Nouvelle Zélande. D’après la récente étude sur la mobilité des jeunes en 2009, publié par IIE, la quantité d’étudiants kazakhs dans des établissements d’enseignement supérieur aux USA n’arrête pas de croître, ainsi par rapport à l’année dernière on constate une augmentation de 18% du nombre d’étudiants.

D’après le Ministère de l’enseignement, chaque année 30 000 kazakhs partent étudier à l’étranger dans 34 pays.

Retrouvez moi sur Twitter @b_fournier et visitez le site de mon agence Noir sur Blanc

TAGS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anciens posts //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////