Bienvenue sur LE BLOG de NOIR SUR BLANC

International Focus

Jouer avec des grands groupes, c’est bien plus qu’un jeu !

Posté par bocasay bocasayil y a 5 annéespas de commentaire

Les jeux-concours organisés par les entreprises pour les étudiants continuent d’avoir le vent en poupe. Business game, serious game, concours, tournois, challenge, compétition, défi… Il y en a aujourd’hui pour tous les goûts : individuel ou en équipe, national ou international, dans le cadre des études ou en dehors du cursus. Les domaines couverts vont du marketing à l’ingénierie et la durée peut varier d’une semaine à plusieurs mois.

En France, les organisateurs se comptent par dizaines : Airbus, Bouygues, Carrefour, Danone, L’Oréal, SFR, Société Générale, Total, TBWA etc.

Ainsi, il y a un an, Thales a fait un buzz sur les réseaux sociaux et a réussi à conquérir de nombreux fans sur sa page Facebook en organisant son jeu-concours « Thales Bourget Contest ». Menée via Facebook et destinée aux étudiants ingénieurs, cette compétition consistait à tester leurs connaissances dans le domaine de l’aéro-spacial au travers d’un quizz comportant 1500 questions. Bel exemple de communication virale ; cette opération a aidé Thales à renforcer son image auprès des jeunes.

Les jeux organisés à une échelle internationale sont un moyen de gagner en renommée et en visibilité dans les pays étrangers. Par exemple, le Groupe Société Générale, grâce à son «Citizen Act», développe sa notoriété dans une cinquantaine de pays. En effet, l’objectif de ce jeu était d’inciter les étudiants à inventer la banque de demain http://www.citizenact.com/fr/. Puis, on peut parler du lancement par L’Oréal du jeu-vidéo en ligne «Reveal» http://www.reveal-thegame.com/ qui est une découverte des métiers de la cosmétique et qui a permis à l’entreprise d’augmenter son prestige dans les pays émergents.

Cependant pour les grands groupes, les jeux et concours ne se limitent plus à une simple opération de communication. Ils visent surtout à dénicher et attirer des jeunes talents. Il s’agit même pour certaines entreprises de véritables outils de recrutement pour rechercher les plus brillants compétiteurs, donnant l’occasion aux participants de décrocher un stage voire même une embauche.

Le concours biennal «Fly Your Ideas» lancé par Airbus est à ce titre exemplaire http://www.airbus-fyi.com. Organisé dans le monde entier et ouvert à un grand nombre de disciplines (science et ingénierie, marketing, business, design…), le concours a attiré en 2011 plus de 2 600 étudiants de 75 pays différents, représentant 287 écoles et universités. Ce n’est pas étonnant : à la clé des stages chez le célèbre avionneur pour les équipes gagnantes et un grand prix de 30 000 euros.

Airbus vient d’ailleurs d’entamer l’édition «FYI 2013» de cette compétition. L’objet sera de proposer des idées visant à développer une industrie de l’aviation éco-efficiente. Il ne fait nul doute que cette nouvelle édition, tout en renforçant la marque Airbus, permettra à l’entreprise d’élargir son vivier de talents.

Si ces concours étaient souvent destinés aux élèves des grandes écoles, les entreprises s’intéressent de plus en plus aux profils universitaires. C’est notamment le cas de Danone, avec son business game «Trust» http://www.trustbydanone.com/et de Bouygues avec «Le Défi Bouygues Construction» http://www.bouygues-construction.com/defi/.

Les jeunes talents, capables de créer et d’innover, ont toujours été recherchés par les grands groupes. Et les jeux et les concours semblent être aujourd’hui un excellent outil pour repérer et attirer les talents créatifs venus de tous les horizons.

Retrouvez moi sur Twitter @b_fournier et visitez le site de mon agence Noir sur Blanc

TAGSÉtiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anciens posts //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////