WELCOME TO NSB BLOG

Réseaux sociaux

Community management et multiculturalisme

Posté par bocasay bocasayil y a 9 annéespas de commentaire

Aujourd’hui, en France, Facebook dénombre plus de 21 millions de comptes, Twitter 2 millions. Quant à YouTube, il est l’un des supports qui compte le plus grand nombre de vues par jour.

On le voit, l’utilisation des réseaux sociaux n’est plus un domaine de compétence réservé aux initiés. Désormais, l’enseignement supérieur et la recherche s’emparent de ces nouveaux outils pour mieux communiquer, recruter et fédérer autour de leurs projets.

Les avantages sont multiples : rapidité de mise en œuvre, gratuité et instantanéité des messages… Mais une dimension ne semble pas avoir été prise en compte dans son intégralité, celle de l’international.

Effectivement, il semble que l’hégémonie de Facebook, Twitter, Youtube soit incontournable. Pourtant, comment, pour une institution française, toucher un étudiant chinois via les réseaux sociaux ? En français, en anglais, en chinois ? Bien sûr, la bonne réponse est en chinois. Avez-vous un community manager qui lit et écrit en chinois?
Puis vient le choix du meilleur canal/réseau : Facebook, Twitter, Youtube ? Perdu, aucun des trois n’est accessible en Chine. Pensez plutôt à QZone, Renren, Kaixin, Weibo ou encore Tudou et Youku.

Certes, cela se passe à plusieurs dizaines de milliers de kilomètres. Pourtant, dans certains pays d’Europe, Facebook n’est pas le premier réseau social. Par exemple, en Pologne et au Pays-Bas, Grono et Hyves le devancent encore en nombre d’utilisateurs.

L’évolution et l’importance des réseaux sociaux aux États-Unis et dans le monde, font que l’on ne parle plus de réseaux sociaux, mais de media sociaux. Comme les media, chacun d’eux a défini ses marques, ses codes, ses centres d’intérêts et donc ses communautés. Désormais, pour représenter son institution ou ses produits et réussir son implantation au sein des réseaux, il faut penser une stratégie, identifier ses cibles et définir un contenu éditorial propre à chaque media.

Le rôle du community manager évolue dans le même sens. Deux principales activités se dégagent de son métier. D’un coté le gestionnaire de communauté et de l’autre le stratège : rôle opérationnel et rôle stratégique, deux facettes qui forment désormais le visage d’une personne travaillant dans les réseaux sociaux.

Stratège et gestionnaire, le community manager aura la double fonction de proposer au management une stratégie à 360° de la présence de la marque sur les réseaux sociaux et de la mettre en œuvre.
En entreprise, ces deux activités devront cohabiter sous une même dénomination Dès lors, pour lui, il ne s’agira plus de gérer seulement une communauté, mais de développer la présence de son entreprise sur les media sociaux : il deviendra un social media manager.

En agence, un community manager et un community strategist pourront travailler pour plusieurs clients et se spécialiseront dans leur branches respectives, mais ils disposeront en plus d’un benchmark permanent et naturel des meilleurs pratiques sur les media sociaux, voire pour certaines des spécificités propres aux réseaux sociaux à l’étranger , et d’une connaissance accrue du secteur dans lequel opère l’agence.

Retrouvez moi sur Twitter @b_fournier et visitez le site de mon agence Noir sur Blanc

TAGS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anciens posts //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////